L'Ashram du Noble Chemin c'est...

•Un lieu qui relie les voies spirituelles de l'Orient et l’Occident,

  un lieu où l’on vient s’abreuver à même la sagesse des mystiques,

  des éveillés de tous les temps et de toutes les cultures (le Christ,  

  le Bouddha, Maître Eckhart, Ramana Maharshi, , Joel Goldsmith…) 

 

•Un lieu propice à l’apprentissage et la pratique de la méditation :

- du corps : Qi gong et yoga

- du cœur : kirtans et chants sacrés du monde

- de l’Esprit : contemplation des grandes sagesses non dualistes et  

  méditation silencieuse

 

•Un lieu de retraite et de retour à la Source,

  dans le contact avec la nature, dans un espace paisible, empreint de simplicité et de présence

 

•Un lieu de respect de la forme que prend la voie de chacun;

  parce que la Voie est Une, mais elle peut prendre différentes formes

 

•Un lieu d’éveil spirituel

 

•Un lieu d’échanges et de partages avec des êtres

  de tout milieu, de toutes origines, de toutes croyances qui cheminent aussi sur la Voie, à la recherche de Vérité

 


•La place d’un ashram dans le monde :

«Un ashram dans le monde, sans être du monde…»

 

Les ashrams existent depuis des milliers d’années et ont pris diverses formes, selon les époques et les cultures. Dans l’Inde ancienne, ils prenaient la forme d’ermitages isolés, en forêt ou en montagne, où les sages vivaient dans l’austérité, loin des distractions et agitations du monde. Là, ils recherchaient ou goûtaient paisiblement à la Vie en union au divin,

dans la solitude.

 

•Quelle est la pertinence d’un ashram aujourd’hui

dans notre monde occidental ?  

 

De tout temps, des êtres se sentent poussés de l’intérieur à rechercher autre chose que ce que le monde leur propose : vie en superficie, engluée dans la matérialité,  compétition, consommation, désirs multiples et insatiables, recherche de résultats, de statut, de valorisation extérieurs. À un certain moment, un appel de l’intérieur se fait entendre plus ou moins fortement, parfois suite à une épreuve (ou bénédiction) de la vie. 

 

Aujourd’hui, cette quête de sens, de profondeur est donc autant d’actualité, sinon plus,  qu’il y a 4000 ans en Inde. Beaucoup se sentent appelés et s’engagent dans cette Voie, que l’on dit spirituelle, parce que tournée vers l’Esprit, vers ce qui n’est pas visible par les sens, mais qui se vit en conscience…et finit par avoir des retombées visibles cependant. 

 

L’Ashram du Noble Chemin se veut être un lieu ouvert, partagé, où les ermitages en solitude sont davantage symbolisés par ce lieu secret et sacré en chacun, où l’on peut goûter à la Présence du divin, dans la conscience. Et c’est, d’abord et avant tout, par la voie du silence et de la méditation que nous pouvons y accéder.

 

L’Ashram du Noble Chemin se déploie comme un pont qui nous conduit, à notre rythme, au-delà des dualités de ce monde. Être dans le monde, mais cesser de nourrir les illusions de ce monde. Ces illusions constituant autant de chaînes, de prisons, qui nous gardent enfermés dans une vision très limitée et faussée de ce que nous sommes réellement, par essence. 

 

L’Ashram puise sa raison d’être dans le fait d’aider tous les êtres sur le Chemin à progresser plus avant dans leur recherche spirituelle, pour enfin arrêter d'être des chercheurs et des assoiffés du Divin, et être des "trouveurs" et des "rassasiés" du Divin.

 


•La vie à l’Ashram :

 

Il n’y a pas la vie «normale» et la vie à l’Ashram…il n’y a que la Vie. Cependant à l’Ashram, l’accent n’est pas mis sur ce qui est fait, mais sur le sens profond de toute activité, de même que sur l’état d’attention et de présence à faire les choses. Ainsi, amener l’Art de la Présence au quotidien.

 

 

 

 

 

 

•Voici à quoi peut ressembler une journée type lorsque les gens viennent à l’ashram en retraite individuelle :

 

7h30 : méditation 

 

8h15 à 9h15 : déjeuner, chacun à son rythme

 

9h15 à midi : temps de repos, recueillement, marche méditative dans les sentiers sur la terre de l’Ashram,

                      cours de yoga ou Qi Gong disponibles sur demande, ou seva (cuisine, nettoyage, jardinage)

 

12h : dîner commun (en silence)

 

12h30 à 18h00 : temps de repos, recueillement, marche méditative dans les sentiers sur la terre de l’Ashram,

                             cours de yoga ou Qi Gong disponibles sur demande, ou seva (cuisine, nettoyage, jardinage)

 

18h00 : souper commun (en silence)

 

19h30 : méditation et chants

 

20h15 : Temps d'intériorité personnel

 

22h00 : Noble Silence jusqu’au lendemain

 


Les Guides de l'Ashram

Marie-France Côté

Après avoir été psychologue pendant plus de vingt ans, conduite vers ce métier par une soif de comprendre l’être et l’aider à se libérer de la souffrance, elle constate cependant les limites de la psychologie et déleste ce statut. Elle-même sur la voie de la libération depuis plusieurs années, elle se consacre désormais entièrement à ce Noble Chemin et se met au service de ceux qui le parcourent et cherchent appui, réconfort, mais surtout, qui cherchent à éclairer ces zones jusqu’ici restées dans l’ombre et à éveiller le champ de leur conscience (aussi consultations à Montréal).

 

Christananda (Stephane Vaillancourt)

Avec plus de 30 ans d'expérience de la méditation, Christananda , grâce à une profonde compréhension des grandes traditions spirituelles, offre l'essence même

de son expérience par  l’Art de la Présence. Cet éveilleur de conscience vous propose

un enseignement direct et sans détour. Dans la transparence au souffle de l'Esprit,

                                                                                    il invite tous et chacun à entamer (ou poursuivre) ce pèlerinage au cœur de l'Être.

                                                                                    En savoir plus...